vendange_01

vendange_02

 

 

 

Vendanges des Rouges

Avant toute chose le raisin est ramassé : c’est ce qu’on appelle la « vendange ». Elle peut se faire à la main ou avec une machine à vendanger.
La vendange à la main évite de casser les grains de la grappe. On conserve ainsi la forme entière du grain. Cette façon de vendanger est parfaite pour le raisin rouge

 

rouge_01

Le raisin est déversé dans la benne d'un tracteur.

 

rouge_02

Les tracteurs et camions bennes amènent le raisin à la cave. Les bennes d’un tracteur peuvent transporter jusqu’a 4 tonnes environs de raisin alors qu’un camion bennes peut aller jusqu’à 10tonnes

 

rouge_03

Le raisin est déversé dans le grand conquêt

 

rouge_04

La vis géante au fond du grand conquêt pousse le raisin dans l’égrappoir.
Grâce à son filtre, l’égrappoir sépare le raisin et son jus du gros des déchets (feuilles, bois, racines, bestioles en tout genre…)
Les déchets sont aspiré par la sauterelle pour être jeté dans une benne à ordure
Le jus et raisin est aspiré par une pompe jusqu’à sa prochaine destination

 

rouge_05

Le levurage:
On mélange 1 paquet de levure + 1 paquet de sucre en poudre dans une grande bassine d'eau chaude. On laisse reposer une heure le temps que les levures déshydratées se réveillent, puis on verse le tout dans le jus de raisin. Les levures chimiques vont aider les levures indigènes (déjà présentes naturellement dans le raisin) à transformer le sucre en alcool

vendange_levurage

Les grappes de raisin et leur jus sont déversés dans une cuve. C'est le début de la macération. Durant cette étape, le raisin va subir plusieurs opérations.

rouge_06

L'une de ces opérations" est le "délestage":
 On pompe le jus clair de la cuve 1 qu’on met dans la cuve 2. 12H + tard on remet le jus dans sa cuve d’origine tout en arrosant le chapeau(= le dessus solide du marc) de marc(=c'est l'ensemble solide des grappes de raisins agglutinées en surface) avec

rouge_07

 

Le remontage sans air:

Une pompe aspire le jus du fond de la cuve pour arroser ensuite le chapeau de marc. Cette opération permet d’humidifier le marc et de renforcer la couleur du jus avec le contact du marc

rouge_09

 

Le pigeage:
A l’aide d’un grand baton metallique, on perce le chapeau de marc pour qu’il se mélange au jus

rouge_10

 

Un gaz se forme dans le jus. La fermentation alcolique a commencée. Les levures avalent les molécules de sucre.

rouge_11

rouge_12

Pour cracher ensuite des molécules d'alcool.

rouge_13

Elle expulse du gaz carbonique. (c'est la raison pour laquelle un jus de raisin en fermentation est gazeux)

rouge_14

Quand les molecules d'alcool sont  nombreuses, l'alcool tue les levures jusqu'à totale disparition de ces dernières.

rouge_15

rouge_16

rouge_17

Chaque jour les chefs de cave font prélever un échantillon dans chaque cuve tout les matins. ces échantillons seront goûtés et analysés. Au début les échantillons sont peu nombreux. A la fin des vendanges, les analyses prennent plus de temps.

vendange_labo

L'une des opérations d'analyse est la "pesée" du sucre. A l'aide d'un densimètre qu'on pose au milieu d'un échantillon de jus de raisin, on peut définir le taux d'alcool/sucre dans le jus. Plus le jus est dense, plus il est sucré, moins il a fermenté. Quand le jus est peu dense, le sucre (transformé en alcool) est moins présent, la fermentation est alors bientôt terminée (1750= début de fermentation; moins de 1000= sucre transformé en alcool, fermentation terminée)

vendange_densimetre

Le jus est devenu du vin. Viens alors la décuvaison et la presse des vins. On aspire le jus de la cuve pour le mettre dans une autre cuve. Ce jus se nomment   le jus de « coule »

rouge_18

Le décuvage: Le marc est alors extrait de la cuve. Pour cela on dispose un ventilateur qui va aérer la cuve afin que l’ouvrier puisse respirer. Ce dernier pousse le marc à la pelle  vers une pompe qui va tout envoyer  au pressoir

rouge_19

Le marc est envoyé dans un pressoir. Celui-ci est composé en son centre d’une vanne (sorte de ballon) qui va se gonfler et presser le marc contre une paroi grillagée. Le liquide qui en sort tombe dans la maie du dessous pour ensuite etre envoyée dans une cuve. Le pressoir tourne sur lui-même pour aider le liquide à mieux s’extraire, comme l’essoreuse d’une machine à laver

rouge_20

rouge_21

 

Le jus provenant de la presse du marc est appelé « vin de presse »

rouge_22

Après s’etre encore reposé plusieurs jours, on procède au soutirage. Ca consiste à pomper le jus clair vers une autre cuve et aspirer les lies. Celles-ci seront entreposées dans une cuve à lies puis jetées.

rouge_23

L’assemblage, comme son nom l’indique, consiste à assembler des vins entre eux. Cette opération sert à mélanger des cépages entre eux afin d’obtenir différents arômes.

rouge_24

Le collage: Un produit est déversé dans le vin. Toutes les micro particules de déchets vont se "coller" sur ce produit qui va se déposer lentement au fond de la cuve. On sépare ensuite le vin de la colle en la pompant par le dessus. la colle et ses résidus sont jetés.

vendange_collage

L’élevage : Le vin va aller dans des barriques qui seront entreposées dans un hangar pendant quelques temps. Cela permet au vin de gagner un gout boisé

rouge_25

La mise en bouteille :
Le vin est extrait des barriques pour être filtré avant d’entrer dans la bouteille. Cette bouteille sera bouchée par un bouchon puis hermétiquement fermé par une capsule. Le tout est recouvert d’une etiquette

rouge_26

Sur le tapis roulant à coté de celui des bouteilles, des ouvriers plient des cartons et disposent les bouteilles dans les cartons. Ces cartons seront ensuite entreposés dans le hangar.

rouge_27

rouge_28

On trouve le vin sous différents emballage, voici les plus courants : en bouteille simple, en cartons de 6 bouteilles et en cubi

rouge_29

Vendanges des Blancs

Avant toute chose le raisin est ramassé : c’est ce qu’on appelle la « vendange ». Elle peut se faire à la main ou avec une machine à vendanger.
La machine à vendanger est beaucoup plus rapide et moins délicate.

blanc_01

blanc_02

Les tracteurs et camions bennes amènent le raisin à la cave. Les bennes d’un tracteur peuvent transporter jusqu’a 4 tonnes environs de raisin alors qu’un camion bennes peut aller jusqu’à 10tonnes

blanc_03

Le raisin est déversé dans le grand conquêt

blanc_04

La vis géante au fond du grand conquêt pousse le raisin dans l’égrappoir.
Grâce à son filtre, l’égrappoir sépare le raisin et son jus du gros des déchets (feuilles, bois, racines, bestioles en tout genre…)
Les déchets sont aspiré par la sauterelle pour être jeté dans une benne à ordure
Le jus et raisin est aspiré par une pompe jusqu’à sa prochaine destination

blanc_05

Le jus est envoyé dans un pressoir. . Celui-ci est composé en son centre d’une vanne (sorte de ballon) qui va se gonfler et presser le marc contre une paroi grillagée. Le liquide qui en sort tombe dans la maie du dessous pour ensuite etre envoyée dans une cuve. Le pressoir tourne sur lui-même pour aider le liquide à mieux s’extraire, comme l’essoreuse d’une machine à laver

blanc_06

blanc_07

Le raisin est toujours ramassé quand la météo est clémente. Même si il est vendangé de nuit pour profiter de la fraicheur de la nuit, il reste encore trop chaud. On ne peut pas ramassé le raisin quand il pleut, cela ajouterai de l’eau au raisin et serai néfaste plus tard. Après avoir été pressé, le jus de raisin entre dans un groupe de froid (sorte de frigo géant). Plus le raisin est chaud au départ, moins sa vitesse sera rapide à l’interieur du groupe de froid. Le jus est continuellement en mouvement afin d ‘éviter qu’il gèle et crée des  bouchons dans le système de refroidissement)

blanc_08

Le jus ira dans une cuve dans laquelle il commencera sa macération

blanc_09

Le jus entre enfin dans sa premiere cuve pour s’y reposer entre 24h et 48h. passé ce déli, un dépôt s’est formé au fond de la cuve. Se sont des «bourbes», des déchets faits de poussière et d’autres résidus  de très petites tailles

On procède au « débourbage ». On sépare le jus clair des bourbes qui se sont déposées au fond de la cuve. Les bourbes sont ensuites filtrées pour en extraire tout le jus qui rejoindra ensuite son jus d’origine

blanc_10

blanc_11

On laisse ensuite le jus fermenter doucement pendant plusieurs jours. Un gaz se crée naturellement. Le sucre se transforme en alcool au bout de 2 à 3 semaines

blanc_12

Durant toute ces opérations, le jus de raisin entre  en fermentation alcoolique. C'est-à-dire que les levures naturelles (dites indigènes) du raisin transforment le sucre en alcool. Ces levures expirent en même temps du gaz carbonique, c’est pourquoi  le jus  a des bulles.  Quand les molecules d’alcool deviennent trop nombreuses, elles tuent les levures. Ces dernières disparaissent et les bulles de gaz aussi

blanc_13

blanc_14

blanc_15

blanc_16

blanc_17

blanc_18

blanc_19

Après s’etre encore reposé plusieurs jours, on procède au soutirage. Ca consiste à pomper le jus clair vers une autre cuve et aspirer les lies. Celles-ci seront entreposées dans une cuve à lies puis jetées

blanc_20

L’assemblage, comme son nom l’indique, consiste à assembler des vins entre eux. Cette opération sert à mélanger des cépages entre eux afin d’obtenir différents arômes.

blanc_21

La mise en bouteille :
Le vin est extrait des barriques pour être filtré avant d’entrer dans la bouteille. Cette bouteille sera bouchée par un bouchon puis hermétiquement fermé par une capsule. Le tout est recouvert d’une etiquette

blanc_22

Sur le tapis roulant à coté de celui des bouteilles, des ouvriers plient des cartons et disposent les bouteilles dans les cartons. Ces cartons seront ensuite entreposés dans le hangar.

blanc_23

blanc_24

On trouve le vin sous différents emballage, voici les plus courants : en bouteille simple, en cartons de 6 bouteilles et en cubi

blanc_25

Vendanges des Rosés

idée reçue n°1:

Le rosé est un mélange de vin blanc et rouge: FAUX
Le rosé est du raisin rouge qui a une vinification identique aux blancs (en gros il sera pressé avant d'entrer en cuve, il ne fermentera pas avec ses grappes)

idée reçue n°2:

c'est avec un raisin spécial que l'on fait du rosé (tout comme il existe des raisins blancs et d 'autres rouges): FAUX
ou presque... en effet, si il existe des cépages que l'on prefere utiliser pour du rosé, ce n'est pas le cépage qui détermine si un raisin deviendra du vin rosé ou rouge mais sa vinification. Voilà pourquoi on retrouve des cépages (cabernet, syrah, merlot) dans des vins rouges et des vins rosés.

 

rose_01

rose_02

Les tracteurs et camions bennes amènent le raisin à la cave. Les bennes d’un tracteur peuvent transporter jusqu’a 4 tonnes environs de raisin alors qu’un camion bennes peut aller jusqu’à 10tonnes

rose_03

Le raisin est déversé dans le grand conquêt

rose_04

La vis géante au fond du grand conquêt pousse le raisin dans l’égrappoir.
Grâce à son filtre, l’égrappoir sépare le raisin et son jus du gros des déchets (feuilles, bois, racines, bestioles en tout genre…)
Les déchets sont aspiré par la sauterelle pour être jeté dans une benne à ordure
Le jus et raisin est aspiré par une pompe jusqu’à sa prochaine destination

rose_05

Le jus est envoyé dans un pressoir. . Celui-ci est composé en son centre d’une vanne (sorte de ballon) qui va se gonfler et presser le marc contre une paroi grillagée. Le liquide qui en sort tombe dans la maie du dessous pour ensuite etre envoyée dans une cuve. Le pressoir tourne sur lui-même pour aider le liquide à mieux s’extraire, comme l’essoreuse d’une machine à laver

rose_06

rose_07

Le raisin est toujours ramassé quand la météo est clémente. Même si il est vendangé de nuit pour profiter de la fraicheur de la nuit, il reste encore trop chaud. On ne peut pas ramassé le raisin quand il pleut, cela ajouterai de l’eau au raisin et serai néfaste plus tard. Après avoir été pressé, le jus de raisin entre dans un groupe de froid (sorte de frigo géant). Plus le raisin est chaud au départ, moins sa vitesse sera rapide à l’interieur du groupe de froid. Le jus est continuellement en mouvement afin d ‘éviter qu’il gèle et crée des  bouchons dans le système de refroidissement)

rose_08

Le jus ira dans une cuve dans laquelle il commencera sa macération

rose_09

Le jus entre enfin dans sa premiere cuve pour s’y reposer entre 24h et 48h. passé ce déli, un dépôt s’est formé au fond de la cuve. Se sont des «bourbes», des déchets faits de poussière et d’autres résidus  de très petites tailles

rose_10

On procède au « débourbage ». On sépare le jus clair des bourbes qui se sont déposées au fond de la cuve. Les bourbes sont ensuites filtrées pour en extraire tout le jus qui rejoindra ensuite son jus d’origine

rose_11

On laisse ensuite le jus fermenter doucement pendant plusieurs jours. Un gaz se crée naturellement. Le sucre se transforme en alcool au bout de 2 à 3 semaines

rose_12

Durant toute ces opérations, le jus de raisin entre  en fermentation alcoolique. C'est-à-dire que les levures naturelles (dites indigènes) du raisin transforment le sucre en alcool. Ces levures expirent en même temps du gaz carbonique, c’est pourquoi  le jus  a des bulles.  Quand les molecules d’alcool deviennent trop nombreuses, elles tuent les levures. Ces dernières disparaissent et les bulles de gaz aussi

rose_13

rose_14

rose_15

rose_16

rose_17

rose_18

rose_19

Après s’etre encore reposé plusieurs jours, on procède au soutirage. Ca consiste à pomper le jus clair vers une autre cuve et aspirer les lies. Celles-ci seront entreposées dans une cuve à lies puis jetées

rose_20

L’assemblage, comme son nom l’indique, consiste à assembler des vins entre eux. Cette opération sert à mélanger des cépages entre eux afin d’obtenir différents arômes

rose_21

La mise en bouteille :
Le vin est extrait des barriques pour être filtré avant d’entrer dans la bouteille. Cette bouteille sera bouchée par un bouchon puis hermétiquement fermé par une capsule. Le tout est recouvert d’une etiquette

rose_22

Sur le tapis roulant à coté de celui des bouteilles, des ouvriers plient des cartons et disposent les bouteilles dans les cartons. Ces cartons seront ensuite entreposés dans le hangar.

rose_23

rose_24

On trouve le vin sous différents emballage, voici les plus courants : en bouteille simple, en cartons de 6 bouteilles et en cubi

rose_25