leo

Chères victimes consentantes de mes frasques écrites,
 
Vous connaissez tous ça : vous êtes allés voir 3 fois un spectacle/film/concert/expo que vous trouvez absolument génial(e), vous en avez saoulé tout votre entourage, même vos chats connaissent l'article par cœur, et votre neveu n'était même pas né que vous lui aviez déjà récité les textes par cœur en collant votre bouche contre le ventre de la future maman à peine ravie. Vous avez repris les mimiques des acteurs et répétez à tout bout de champ les dialogues que vous avez préférés. Dans le métro, les gens vous regardent comme si vous étiez une demeurée parce que vous vous tordez de rire en repensant à ce passage si hilarant, mais si !! Vous connaissez pas ? Ah bon.
 
...
 
Bon OK. JE suis allée voir 3 fois un spectacle que J'AI trouvé absolument génial, J'AI saoulé tout mon entourage, même mes chats connaissent l'article par cœur, et mon neveu n'était même pas né que JE lui avais déjà récité les textes par cœur en collant MA bouche contre le ventre de la future maman à peine ravie. J'AI repris les mimiques de la comédienne et JE répète à tout bout de champ mes dialogues préférés. Dans le métro, les gens ME regardent comme si J'ETAIS une demeurée parce que JE me tords de rire en repensant à ce passage si hilarant, mais si !! Vous connaissez pas ? BEN VOUS ALLEZ CONNAÎTRE, BORDEL !
 
Cette merveille de spectacle, ce bijou d'humour, ce mélange subtil d'autodérision et de critique saillante de notre société contemporaine, n'est autre que la maintenant célèbre pièce la lesbienne invisible. Et si vous ne connaissez pas, veuillez relire la dernière du paragraphe précédent, je ne vais pas non plus passer ma vie à me répéter, BORDEL !
 
La chanteuse OSHEN s'est essayée à la comédie, dans un spectacle inspiré par sa vie personnelle. Et tout ce que je peux vous dire, c'est que c'est plus que réussi. La plume est acérée, le texte incisif, et ce one woman show, qui vous tient en haleine du levé de rideau jusqu'au salut, a le don de nous donner la patate pour un bout de temps. En vous disant qu'on hurle de rire du début jusqu'à la fin, je ne vous pipote même pas, même si mon but est bien entendu d'attirer le chaland.
 
 
Et cette fois, qu'on ne me reproche pas de faire du culturel parisiano-parisien : Oshen se produit un peut partout en France, dont au début du mois de mars à Paname. Donc, on court vers son site http://www.lalesbienneinvisible.com/, on ouvre ce petit agenda et on prend ses places avant que tout ne soit complet.
 
Et comme je sais que je vous manque, on répond à ma babiole pour fixer une date parisienne.
 
...
 
Non mais vous êtes encore là ? Allez réservez vos places, BORDEL !
 
Bordéliquement vôtre.